Catégorie : La vaina

La vaina

La « vaina », c'est un mot d'argot qui viendrait de République dominicaine et qui s'est popularisé dans toute l'Amérique latine. C'est le truc, le machin, le bidule, le bordel, on ne sait plus trop… Un mot qui résume bien notre émission, pérégrination hebdomadaire thématique à travers la musique latino-américaine, son rôle politique et social, dans la petite comme dans la grande histoire…

Présentée par José, Pancho, Adriana et parfois leurs invités. Tous les mardis à 20h, rediffusée le dimanche à 18h.

Cantata rock Santa Maria De Iquique

N°139  Le 21 décembre 1907, avait lieu le massacre de l’école de Santa Maria à Iquique où 3600 ouvriers et ouvrières sont assassiné/es. Luis Advis et Quilapayun en font une cantata en 1970 (Vaina N°25). Pour le centenaire du massacre un collectif rock se crée pour reprendre cette cantata. » Lire la suite...

Angel Parra

N°137 Le 11 mars 2017 meurt à 73 ans Angel Parra… Ce chanteur chilien, fils de Violeta Parra, commence très tôt à jouer de la musique, à chanter avec sa sœur, avec son oncle Roberto, avec des poètes.  Une musique qui s’inspire du folklore chilien , mais aussi  du folklore d’autres pays d’Amérique Latine . » Lire la suite...

Pierre Barouh, hommage au « Français le plus brésilien de France »

N°135 La Vaina rend hommage à Pierre Barouh, disparu en fin d’année 2016. Cet homme aux multiples facettes fut sans doute le principal artisan de la diffusion de la musique brésilienne en France. De l’adaptation en Français de grands standards brésiliens, à la création du label Saravah, en passant par la réalisation d’un documentaire culte sur la musique carioca, cet ami de Baden Powell et de Vinicius de Moraes a passé sa vie à jeter des ponts entre les continents.  » Lire la suite...

Simon Diaz

N°132 Los llanos, ces plaines immenses, à cheval sur la Colombie et le Venezuela, ont donné lieu à  des musiques qui accompagnaient le quotidien des paysans qui y vivaient. La tonada qui rythmait le travail de la traite, ce voyait menacé par le développement de la mécanisation de l’agriculture. » Lire la suite...

Le Mento jamaïcain

N°127 Musique populaire de la Jamaique apparue à la fin du 19ème siècle, elle est occultée par le boum du Calypso dans les années 50. Pourtant cette musique issue de l’esclavage, influence son cousin de Trinidad et sera très largement repris par Harry belafonte. » Lire la suite...

Bezera da Silva, porte-parole de la favela

La Vaina n°123. Loin des visions idéalisées et romantiques de la favela, Bezera da Silva décrit dans ses sambas un univers réaliste où le malandro, ce « bandit positif », est le roi. Bien avant le gangstarrap, il invente le Sambandido, contraction de samba et bandit. » Lire la suite...

El Café

La Vaina n°122  Cette petite graine a fait bien du chemin depuis son paysage natal éthiopien. Boisson aujourd’hui incontournable dans nos quotidiens, elle marque les cultures aussi bien agricoles que musicales et populaires aussi en Amérique Latine. Ici quelques chansons et leurs histoires ! » Lire la suite...

Punk medallo

N°120 Medellin, deuxième ville de Colombie, ville du progrès. Pas pour tous ! Dans les années 80, cette ville tristement réputée pour sa violence et les cartels de drogue, voit surgir un mouvement punk dans les quartiers les plus populaires. C’est une réponse de cette jeunesse pauvre à la société et à la vie qui lui sont proposées… » Lire la suite...

El Cajón, une percussion afro-péruvienne

N°118 Le Cajón nous vient très sûrement de la culture afro-péruvienne. Il est aussi présent dans différente musique latino américaine. Dans cette émission,  Florian qui est batteur, nous parle de cette percussion portable à laquelle il s’est converti. Nous suivons le cajón dans le flamenco qui l’a popularisé favorisant sa présence aujourd’hui dans tout les styles musicaux. » Lire la suite...

Avant-gardes au Brésil : Pour en finir avec Tropicalia (2/2)

Samon Takahashi, musicien et plasticien, nous propose de découvrir les avant-gardes musicales qui ont influencé et accompagné le mouvement Tropicalia au Brésil. On s’intéressera notamment dans ce second volet à l’influence de l’arrangeur Rogerio Duprat. » Lire la suite...

Avant-gardes au Brésil : Pour en finir avec Tropicalia (1/2)

Samon Takahashi, musicien et plasticien, nous propose de découvrir les avant-gardes qui ont influencé et accompagné le mouvement Tropicalia: modernisme, concrétisme, électroacoustique… On s’intéressera notamment dans ce premier volet à l’importance de l’Université de Bahia et de ses professeurs comme Walter Smetak, qui a exercé une influence certaines sur Caetano Veloso. » Lire la suite...