Culture (par) chez nous #11 : A la rencontre d’Henri Queuille, le plus illustre des Corréziens

1 réponse

  1. PATINAUD Michel dit :

    Résistant ? oui, c’est indiscutable. Pas d’intelligence avec l’ennemi comme son voisin d’Egletons, Charles Spinasse. Deux fois président du conseil (premier ministre), des dizaines de fois ministres : une pointure. Cependant, voici un éclairage très révélateur : en 1949, son gouvernement refusait à la ville d’Eymoutiers de donner les noms de Karl Marx et Lénine à deux boulevards de la ville. Trois ans plus tard, 1952 (il cumulait avec 1 er ministre), en qualité de ministre de l’intérieur, il prolongeait de un à 3 mois la suspension du maire d’Eymoutiers, Jules Fraisseix, qu’il connaissait bien. Et qu’avait donc fait le « médecin des pauvres » qui puisse agacer le « petit père Queuille » ? Il avait tout simplement fait apposer sur le fronton de la mairie d’Eymoutiers, la banderole suivante : « non au réarmement de l’Allemagne ». Etrange, non, pour un ancien résistant comme Queuille ? Quand on fait de l’histoire, il est bon de regarder les deux faces d’une pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.