Ecoles surchargées : une mobilisation, une victoire provisoire

2 réponses

  1. PATINAUD Michel dit :

    Yann, je suppose que : on vit et on « work » dans les métropoles, c’est ironique ? Sinon, je compatis. Tant qu’on recrutera les hauts fonctionnaires de l’E.N. parmi les (très ?) bons élèves de l’ENA, option « épiciers », nous – ruraux – aurons du souci à se faire pour nos enfants. Les leurs d’ailleurs, on s’en f ….

  2. PATINAUD Michel dit :

    du souci à NOUS faire, pardon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.