« Quand les plats végétariens sont imposés, c’est l’arbre qui cache la forêt »

1 réponse

  1. PATINAUD dit :

    Est-ce que le problème de l’élevage limousin ne serait pas plutôt les diktats de l’industrie agro-alimentaire, le chantage de la grande distribution, et les stratégies politiques (PAC, accords foireux) ? Plutôt que ce combat contre le végétarisme ou le vieux dilemme : « il a fait trop sec », « il a trop lu ». Laissez le loup tranquille ou alors convenez que ce qui vous intéresse ce sont les possibles indemnisations. « L’arrivée du loup » – qui reste hypothétique – cela ressemble fort à « Anne ma sœur, Anne, ne vois tu rien venir ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.