Auteur : François

Le christianisme de la libération

N°155. Le christianisme de la libération a représenté en Amérique latine une force œuvrant contre l’oppression politique et économique sur le continent, au travers d’une nouvelle lecture de l’évangile. Retour sur cette théologie du peuple au fil de quelques chansons.

Preguntitas sobre dios – Atahualpa Yupanqui

Que dira el santo padre – Violetta Parra

La Carta – Quilapayun

La Plegaria del lavrador – Victor Jara

Cruz de luz – Daniel Viglietti

Frei Tito – Madan

Padre Antonio y su monaguillo Andres – Ruben Blades

Salmo 5 – Ernesto Cardenal

Misa campesina – Carlos Mejia Godoy

Mémoire de l’esclavage

N°152. Avec près de 5 millions d’esclaves déportés entre le XVIème et le XIXème siècle, le Brésil est le pays comptant le plus de personnes d’origines africaines après le Nigéria. Tardivement aboli en 1888, l’esclavage est un thème récurrent dans la musique populaire brésilienne, dont nous vous proposons un tour d’horizon. » Lire la suite...

Voyage musical au Pará (2/2)

N°150. Une traversée en pirogue des musiques de l’état brésilien du Pará, en compagnie de Stéphanie Tselouiko, anthropologue, qui travaille depuis plusieurs années auprès des indiens Xikrin. Où il sera question de quilombos, du film Bye bye Brasil, de culture du Nordeste et de Brega… » Lire la suite...

Voyage musical au Pará (1/2)

N°149. Une traversée en pirogue des musiques de l’état brésilien du Pará, en compagnie de Stéphanie Tselouiko, anthropologue, qui travaille depuis plusieurs années auprès des indiens Xikrin. Où il sera question de forêt amazonienne, de peuples autochtones, de musiques populaires, de propriété collective et de carimbo… » Lire la suite...

Vinicius de Moraes : Os Afro-sambas (3/3)

C’est peut-être le plus grand disque de la musique brésilienne que nous vous faisons découvrir dans cette émission. L’hommage du grand poète Vinicius de Moraes et du guitariste virtuose Baden Powell aux orishas, ces divinités des cultes afro-brésiliens. On y parlera du candomblé, mélange de religions africaines, de rites indigènes et des religions amenées d’Afrique par les esclaves.

Radio Vassivière à Ussel, c’est reparti!

Depuis le 3 mai, Radio Vassivière émet à Ussel, avec son propre matériel. Il a fallu pour cela installer nos antennes en haut du chateau d’eau de Sarsou. Julien et Nicolas, deux valeureux bénévoles, ont grimpé sur le pylône équipés de matériel d’escalade. » Lire la suite...

Vinicius de Moraes, les années Toquinho (2/3)

N°105. Suite de notre série consacrée au grand poète brésilien. Les années 70 sont celles de la collaboration avec le jeune guitariste Toquinho. Ils composeront et interprèteront ensemble une centaine de chansons qui mettent en exergue l’amour et la joie de vivre intensément. » Lire la suite...

Vinicius des Moraes, le poète de la bossa (1/3)

N°104. Première émission d’un triptyque consacré à l’immense poète Vincius de Moraes, parolier des plus grands standards de la chanson brésilienne, de Corcovado à la Garrota de Ipanema.  On explore ici sa contribution à la bossa-nova et sa féconde collaboration avec le compositeur Antonio Carlos Jobim. » Lire la suite...

Les enfants de l’oubli à l’Atelier jusqu’au 17 avril

L’artiste colombienne Nini Villegas expose ses peintures depuis le premier mars à l’atelier, à Royère de Vassivière, dans le cadre de la programmation d’Emile a une vache. En attendant le vernissage ce vendredi 11 mars, Pancho a visité son exposition « Les enfants de l’oubli ».

Un film sur l’artificialisation des terres agricoles

Ariane Doublet a réalisé « LaTerre en Morceaux », un documentaire sur le grignotage des terres par les zones d’activités et lotisements en Normandie. Le film sera projeté le lundi 07 mars 2016, à 20h, au cinéma le Colbert à Aubusson, dans le cadre du bilan du diagnostic foncier agricole mené depuis 10 mois par la Communauté de communes Creuse Grand Sud, afin de maintenir et développer une dynamique agricole sur son territoire. » Lire la suite...

La Vaina, centième ! Amores que matan…

N°100. Pour ce centième épisode en public, les animateurs de notre programme des musiques latino explorent le thème de l’amour qui tue! Avec le meilleur et le pire des chansons d’amour en espagnol et en portugais. Enregistré au Constance Social Club en partenariat avec Jovial Coiffure, le 13 février 2016, dans une ambiance de feu. » Lire la suite...

Tijuana Moods, carte postale mexicaine de Charles Mingus

N°99. La Vaina continue de vous faire découvrir de grands disques de jazz à l’influence latino. Avec Tijuana Moods, Charlie Mingus nous emmène dans les bas-fonds de Tijuana, à la suite d’un voyage de l’immense contrebassiste dans la ville frontière mexicaine en 1957.  » Lire la suite...

Paulinho da Viola

Découvrez cette semaine ce grand nom de la samba. Tout à la fois traditionnel et avant-gardiste, il a signé quelques-unes de plus belles chansons du répertoire brésilien.  « Mon monde est celui d’aujourd’hui, je ne vis pas dans le passé, c’est le passé qui vit en moi ». » Lire la suite...

Le procès de l’assassin de Jaurès

Quelques jours après le crime de la rue du Croissant – Jean Jaurès avait été mortellement atteint le 31 juillet 1914 par une balle tirée par un « jeune patriote » – la comtesse de Martel déclarait : « on est débarrassé de ce boursouflé encombrant gangréné de phrases redondantes et creuses qui n’avaient qu’une surprenante sonorité.  » Lire la suite...

Le Western, miroir de la société américaine

Il y a plusieurs décennies que l’univers du Western a disparu de nos écrans. Jean-Louis Aymard propose de faire l’autopsie de ce genre cinématographique mort. Durant la majeure partie du XXème siècle, le Western a été le véhicule du Credo américain, de ses valeurs et de ses mythes fondateurs, mais aussi de ses paradoxes et parfois de ses doutes. » Lire la suite...

Forêt et biodiversité

Les rencontres du réseau pour les alternatives forestières se sont déroulées à Nedde du 19 au 21 septembre 2014. Cet événement réunisait professionnels et non professionnels de la forêt et du bois afin de réflêchir aux alternatives au modèle productiviste dominant. » Lire la suite...

Jorge Semprun et la guerre d’Espagne

Le 23 octobre 2015, l’Université Populaire d’Eymoutiers recevait François Crémieux, afin de parler de la Guerre est finie, film d’Alain Resnais de 1968, dont le scénario a été signé par Jorge Semprun. Yves Montand y joue le rôle de Diego, ultime alias de Semprun quand celui-ci vivait dans la clandestinité entre la France et l’Espagne. » Lire la suite...